Alzheimer : les méthodes pour stimuler son cerveau afin de retarder la maladie

Touchant au moins 850 000 personnes en France, l’Alzheimer n’est plus inconnu du grand public. La dégénérescence du cerveau et la perte de mémoire sont les premiers signes les plus flagrants. Néanmoins, ralentir sa dévastation est possible en travaillant la mémoire, éviter l’hypertension et adopter une bonne alimentation.

Réveiller et conserver la mémoire

D’après des études cliniques, il est plus efficace pour stimuler le cerveau des seniors de faire des activités cognitives générales telles que les mots croisés que d’être focalisé sur une seule tâche. Tout d’abord, jouer aux jeux vidéo peut éventuellement réveiller la mémoire, les sens. En tant que lieu de stockage, les souvenirs laissés aux oubliettes sont réincarnés en jouant aux jeux de société par exemple. Mais la musique autant que la poésie aide un patient atteint d’alzheimer à se remémorer de ce qu’il connaissait déjà. Puis, chanter des chansons à répétition stimule la mémoire et allège l’anxiété. Ensuite, bricoler, tricoter, jardiner, lire…à la soixantaine, mobilise le savoir faire, incitent la concentration et enrichissent le cerveau. Pareillement, tenir un planning fait travailler le cerveau à court terme. Plus important, appliquer la méthode Montessori améliore le quotidien du malade en le laissant choisir les activités qui lui plaisent. Ce qui atténue son trouble de comportement et le rend éveillé.

Réduire au maximum les risques d’hypertension artérielle

La saturation du cerveau entraîne des séquelles graves comme l’hypertension artérielle. Effectuer des activités intellectuelles et physiques variées et régulières consiste à oxygéner le cerveau et se présente comme le meilleur moyen de réduire ce risque vasculaire. Il existe aussi la pratique de TaiChi ou de la marche agit aussi sur l’activité cérébrale. Les exercices aérobics d’intensité modérée tels que le vélo, la marche rapide…améliorent la fonction cognitive des malades d’alzheimer. Tout en parlant de sport et d’activité physique, la danse n’est pas à ignorer ni écarter. Elle se présente pour un malade d’alzheimer comme un moyen facile de réduire le stress, ce qui nous fait oublier les soucis et diminuer la pression artérielle.

Opter pour une alimentation saine et équilibrée

Le régime Méditerranéen est reconnu pour protéger les cellules et les neurones. Il consiste à se nourrir de poissons, grâce à l’Omega3 qu’ils contiennent, de fruits et légumes. Limiter la viande rouge surtout des viandes industrielles, contenant des toxines, est primordiale autant que la modération de consommation d’alcool. Mais si un complément alimentaire est nécessaire, celui à base d’huile de poisson est le plus recommandé. Ce dernier maintient les fonctions cognitives et améliore le niveau de mémoire, de vue et d’humeur.

Zoom sur le bracelet détecteur de chute automatique
Les bons gestes pour prévenir des chutes