La réforme fiscale et les retraités

Elle fait trembler les actifs depuis le début de l’été, la réforme fiscale pourrait également touchée les retraités, jugés trop privilégiés.

En effet, la nouvelle fait suite à un rapport rendu à la Cour des comptes jeudi dernier, le 13 septembre (comme quoi il n’y a pas que les vendredis qui portent malheur), dans lequel il apparaît que les avantages fiscaux des retraités coûteraient en moyenne 12 milliards d’euros à l’État par an.

Ainsi les retraités, au nombre de 16,2 millions en France, pourraient voir leur abattement de 10% sur leurs pensions diminués (ils correspondent aux 10% que les actifs peuvent retirer au titre des frais professionnels); l’exonération des charges patronales pour les employeurs d’aide à domicile de plus de 70 ans, et la majoration des majorations des pensions au delà de 3 enfants, supprimés.

Michel Sapin a indiqué que un alignement de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) sur celle des actif était également à prévoir.

La CSA étendue aux retraités
Pas de réforme mais encore un rapport…