71

• Xxxx L’avantage des contrats d’assurance vie est que le souscripteur est libre de verser les sommes qu’il désire, quand il le désire.

d’être imposé sur le total si cela lui est favorable.

Les différents types de produits

Pour tous les produits il existe différentes sortes de gestion : profilée (un conseiller financier gère le contrat de l’assuré en fonction d’un profil établi avec lui lors de l’ouver- ture), libre (l’assuré gère lui-même ses placements), pilotée (les placements sont effec- tués et varient, en fonction de l’âge de l’assuré. Ils sont d’abord risqués et deviennent plus sécuritaires avec le temps qui passe).

a. Le contrat d’assurance vie en euros

Il est peu risqué et constitué essentiellement d’obligation française. Un des principales avantages et que les sommes versées et les bénéfices accumulés ne peuvent être perdus, c’est « l’effet de cliquet ». En contre partie, le rendement peut être plus faible que les contrats en unités de compte.

b. Le contrat multi-supports

Contrairement aux contrats en euros, les contrats multi-supports se caractérisent par la diversité de composition du portefeuille, qui ne se résume pas seulement à des obliga- tions françaises mais à des SICAV, SCPI, FCP investis dans des proportions qui dépendent du rendement que vous souhaitez (offensif ou plus sécurisé). Ce type de placement est plus risqué et le capital n’est pas sécurisé. Néanmoins, si votre portefeuille est bien géré, les bénéfices peuvent être très élevés.

BON À SAVOIR

• Chez certains assureurs, vous pouvez changer de contrat et passer d’un contrat en euros à un contrat multi-support et vice et versa

• Certains contrats proposent également « l’effet de cliquet » pour des contrats qui ne sont pas entièrement en euros

c. Le contrat d’assurance vie NSK

Il a été créé par Nicolas Sarkozy en 2005 et fait suite au contrat DSK (de Dominique Strauss Kahn). Chaque versement au capital doit être composé à 30% d’actions euro- péennes dont 10% de titres risqués et 5% de non cotés. Le bénéficiaire du contrat doit être désigné de façon très précise dans le contrat. Tant que le bénéficiaire n’accepte pas