55

• Lorsque vous employez quelqu’un pour effectuer des tâches ménagères, vous pouvez déduire 50% des sommes dépensées de vos impôts

réduction d’impôt et aide à domiciLe

D’une manière générale, lorsque vous employez quelqu’un pour effectuer des tâches mé- nagères, vous pouvez déduire 50% des sommes dépensées de vos impôts, dans la limite de 6 000 € soit 12 000 € de dépenses par an. Ce plafond est augmenté de 1500 € pour chaque personne âgée de plus de 65 ans que vous avez à charge ou dont vous payez les prestations de l’aide ménagère dans le cadre de l’obligation alimentaire (dans la limite de 15 000 € de dépenses par an). Vous devez fournir l’attestation URSSAF de la per- sonne employée. En revanche, le plafond est diminué dès lors qu’il s’agit de prestations réalisées par un « homme à tout faire » (500 €), de l’aide informatique (1 000 €) et des travaux de jardinage (3 000 €).

BON À SAVOIR

• La première année vous pouvez déduire jusqu’à 10 000 € (20 000 € de dépenses). Les personnes de plus de 70 ans qui emploient une aide à domicile sont exonérées de toutes charges sociales dans la limite de 65 fois le SMIC horaire par mois. (soit 599,30 € par mois au 1er janvier 2012). En revanche, pour les personnes bénéficiant d’une pension d’invalidité civile ou militaire et qui ont besoin d’une aide quoti- dienne, l’exonération est totale.

réduction d’impôt et HéBergement en maison de retraite Lorsque vous résidez en maison de retraite, vous pouvez déduire 25% des dépenses de vos impôts. Cela ne concerne que les frais d’hébergement et de dépendance dans la limite de 2 500 € par an (soit 10 000 € de dépenses), après déduction, s’il y a lieu, de l’APA.

crédit d’impôt pour Les dépenses d’éQuipement

Vous êtes propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit de votre résidence prin- cipale et vous assumez le coût des travaux d’équipement. Si vous effectuez des travaux concernant l’équipement sanitaire (lavabos réglables, siège de douche, etc.), l’accessibi- lité (ascenseur), la sécurité de votre logement et les économies d’énergie (récupération des eaux fluviales, chaudière à condensation, isolation thermique, etc.), vous pouvez bénéficiez d’un crédit d’impôt. En 2012 (pour les dépenses payées en 2011), le taux de crédit varie entre 13 et 45% selon les travaux et il est calculé sur une base maximale de 8 000 € de dépenses entre janvier 2005 et le 31 décembre 2012 (16 000 € pour un couple plus 400 € par personne à charge).