48

En b

r Ef

En b

r Ef • L’AAH a été créée pour financer des travaux d’amélioration ou conservation de

l’habitat principal dès lors qu’il a été construit depuis plus de 20 ans.

Quelles sont les modalités d’obtention ?

Pour faire une demande d’allocation vous devez vous rendre dans votre CAF ou votre CNAV afin d’y retirer un formulaire qu’il faudra remplir et retourner, accompagné d’une déclara- tion sur l’honneur avec le montant de vos revenus. Pour les locataires, il faudra également envoyer une copie certifiée conforme du bail ainsi que la quittance du mois d’entrée. Les propriétaires devront envoyer les documents relatifs au remboursement du prêt.

L’aide à L’améLioration de L’HaBitat (aaH)

La caisse nationale d’assurance vieillesse propose aux retraités appartenant à son ré- gime, une aide pour l’amélioration de l’habitat. Elle a été créée pour financer des travaux d’amélioration (sécurité, confort, salubrité, aménagement pour personne handicapée) ou conservation de l’habitat principal dès lors qu’il a été construit depuis plus de 20 ans. Les travaux effectués avant la demande d’aide et/ou pour la résidence secondaire ou de remise en état (pour les foyers logement), ne sont pas pris en charge.

Qui peut en bénéficier ?

Cette aide s’adresse à toute personne retraitée résidant en France et bénéficiant d’une pension de retraite versée par la CNAV ou une pension de réversion de la Sécurité So- ciale. Elle peut être propriétaire, locataire, locataire à titre gratuit ou usufruitier. Ses ressources ne peuvent être supérieures à 8 923,44 € par an (17 846,88 € s’il est en couple et 4 461,72 € en plus par enfant à charge).

Quelles sont les modalités d’obtention ?

Afin de procéder à une ouverture de dossier, il faut retirer un formulaire de demande auprès de votre CNAV (ou autres caisses de retraite) ou de votre CCAS et joindre à celui- ci, les déclarations de revenus, le devis du prestataire, ainsi que le plan de financement des travaux. L’aide sera directement versée au prestataire et vous n’aurez plus qu’à payer la différence.

BON À SAVOIR :

• La CNAV peut prendre en charge une partie des travaux. • Une participation aux frais de dossier d’environ 100 € est demandée au bénéficiaire.