Comment fonctionne un monte escalier ?

Dispositif de haute technologie servant à aider les personnes à mobilité réduite et les seniors à accéder à l’étage supérieur, les monte-escaliers ou chaises d’escalier fonctionnent d’une manière particulière. En réalité, ils ne servent à rien si l’on ne sait pas au préalable comment ils fonctionnent pour pouvoir effectuer les bons gestes à adopter durant l’usage. Comment les monte-escaliers fonctionnent-ils  ? Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un monte-escalier ?

Qu’est-ce qu’un monte-escalier ?

Avec l’âge, les fonctions motrices peuvent être mises à rude épreuve et la mobilité devient de moins en moins aisée. Il existe toutefois de nombreuses solutions technologiques qui permettent de pallier ce manque d’autonomie. Les monte-escaliers électriques sont parmi ces solutions. Ils sont très pratiques pour un déplacement dans les étages surtout pour les personnes à mobilités réduites. Un monte-escalier, également appelé chaise escalier, fait effectivement partie des équipements indispensables pour faciliter la mobilité au quotidien. Il est conçu pour s’installer aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les monte-escaliers peuvent donc s’adapter à tous types d’escaliers que ce soit un escalier droit, un escalier tournant ou en colimaçon. Ils sont également en mesure de résister aux intempéries et s’adaptent à tous types de décors.

Comment fonctionne un monte-escalier ?

Une chaise d’escalier est constituée de trois ensembles principaux. Un bloc moteur électrique, un rail et bien sûr un fauteuil. Pour rentrer dans les détails, il s’agit donc d’un fauteuil équipé de moteur électrique dont il est possible d’actionner via une commande posée sur un accoudoir ou juste une télécommande. Elle dispose d’un bloc moteur électrique alimenté par batterie pour prévenir d’éventuelles pannes de courant. La batterie est alimentée par courant électrique de 220 Volts et permet dans la plupart des cas de faire un aller-retour. Le tout est installé sur des rails montés sur des supports, sur lesquels elle glisse du haut vers le bas et inversement. Les rails peuvent être installés sur l’un des côtés de l’escalier que ce soit sur le mur ou sur la rambarde.

À qui sont-ils destinés ?

Trois catégories de personnes peuvent utiliser un monte-escalier, mais l’utilisation dépend bien évidemment de la situation de chacun. La première est constituée des personnes toujours indépendantes, mais qui ont des difficultés à monter les escaliers. La seconde catégorie est destinée aux personnes en situation de dépendance à la suite d’un accident ou de maladies qui réduisent les fonctions motrices. Et la troisième catégorie concerne les aidants familiaux ou professionnels. Aider les personnes à mobilités réduites peut en effet s’avérer fatigant et un monte-escalier peut faciliter le travail.

Conseil pour rester autonome dans sa salle de bains
Choisir une maison de retraite ou une résidence seniors : à quoi prêter attention ?